J'ai comme beaucoup j'imagine, reçu mes impôts CFE (déjà le nom ..... je suis allée sur internet pour décortiquer) : 

 

Je me suis souvenue à la réception d'un document au début de mon activité, à propos des impôts et j'avais appelé le fisc pour comprendre puisqu'on me demandait de déclarer mes locaux professionnels ... alors que je n'avais pas de bureau et que en plus, l'administration exige, pour le service à la personne (pour que le client utilisateur bénéficie de la réduction de 50 % des sommes versées) que la prestation soit impérativement faite au domicile du client ce qui était mon cas évidemment). Je m'étais d'ailleurs faites retoquer par la Direccte (qui se présente comme l'interlocuteur unique pour les entreprises) pour n'avoir pas su (alors que je m'étais renseignée sur le site de NOVA (*) et que je pensais être sur le bon chemin que pour que les clients utilisateurs puissent avoir l'avantage fiscal), il fallait choisir entre une clientèle de professionnels (pas de réduction fiscale) ou particuliers (réduction fiscale) 


 

Direccte National

Créées en 2010, les Direccte regroupent des services administratifs issus de divers horizons : commerce extérieur, tourisme, commerce et artisanat, intelligence économique, industrie, travail et emploi, concurrence et consommation. On peut accéder aux sites de chaque région (les DIRECCTE en métropole et les DIECCTE Outre-mer) à partir de ce portail.

http://direccte.gouv.fr

En clair, en auto-entreprise (parce que en Association c'est différent pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ?) services à la personne, vous devez exercer chez vos clients mais vous payez quand même l'impôt CFE : 

J'ai rien compris, je suis peut-être bête mais je ne vois pas à quoi sert cet impôt par contre ce que j'ai bien compris c'est qu'il fallait de toute façon payer, local professionnel ou pas (on paie moins cher quand on a pas de bureau mais on paie dans tous les cas ! toujours avec les impôts).

En plus j'ai découvert en recevant une relance pour non paiement dans le délai, qu'il fallait désormais se débrouiller pour récuperer son avis je ne sais ou. J'ai envoyé un mail disant que j'avais la relance mais pas l'avis et découvert que c'était à nous de nous débrouiller comme si on était assez "débile" pour aller chercher un truc à payer.

Mais, après avoir réclamer mon avis par courriel et en y regardant de plus près, j'ai découvert qu'une partie de cet impôt servait à financer les formations présentées comme gratuites à la Chambre des Métiers.

Pour ma part, j'ai fait plusieurs formations dont celle autour de la création d'un site internet et j'ai été bien inspirée parce qu'elles sont financées par cet impôt.

Important donc d'y participer mais décevant de réaliser que malheureusement rien n'est gratuit.

 

Portail artisanat, création entreprise artisanale, actualité artisanat

Artisanat.fr est le portail de l'artisanat dans lequel vous retrouverez toute l'actualité de l'artisanat, des infos sur la création d'entreprise artisanale, l'apprentissage...

http://www.artisanat.fr

Voilà, je voulais partager celà avec vous, l'une de ces abérration administrative que l'on découvre au fil de son activité.